JORGE SYLVESTER : MusiCollage

Catalogue# 7710112

UPC# 782737101129

Jorge Sylvestre : sax alto et sax soprano ;

Claudio Roditi : Trompette et bugle ;

Gene Jackson : Tambours; Monte Croft : Vibraphone;

Santi Debriano : Basse; Bobby Sanabria : Percussion; Marvin Sewell : Guitare

 

Écoutez sur votre service de streaming préféré.

ECOUTE MAINTENANT ACHETER SUR BANDCAMP

Sylvester brille en tant que compositeur et interprète… MusiCollage est la quintessence du travail d'équipe créatif.” – Jazz Times Magazine

Sur ce premier album Cartes postales, « Jorge Sylvester : MusiCollage », le saxophoniste et compositeur Jorge Sylvester a créé une véritable fusion de jazz moderne et de musique latine. Dans le jeu de Sylvester, l'auditeur peut entendre de fortes influences de tous les grands altos de jazz, de Bird à Wayne Shorter. Ses compositions traversent poétiquement les sons de l'Amérique latine, des Caraïbes, de l'Afrique et de la musique de rue urbaine de New York et de son Panama natal, le tout avec une âme de jazz. Son jeu magistral l'a placé sur les scènes aux côtés de grands noms du jazz comme Dave Holland et Stefon Harris.

Critic's Choice : Un mélange frais et éclectique de styles de jazz directs, latins et avant-gardistes.” – Magazine d'affichage

Au « Jorge Sylvester : Musicollage », qui se compose entièrement de ses propres compositions, Sylvester est rejoint par le trompettiste Claudio Roditi, une section rythmique qui inclut le batteur Gene Jackson et vibraphoniste Monte Croft, Bobby Sanabria, une encyclopédie passionnante et combustible de percussions latines, et guitariste Marvin Sewell, qui ajoute une touche urbaine contemporaine. Avec cet album, Jorge Sylvester nous emmène dans une odyssée musicale intelligente mais émouvante, texturée mais compréhensible, réfléchie mais dansante qui montre sa capacité de jeu habile, sa vision musicale fougueuse et ses compositions multiculturelles.

Sélection de chanson :

  1. Jeton – 7:35
  2. Résolution 88 – 8:23
  3. Arkara – Moi Moi – 6:01
  4. Lila (dédié à ma fille, Lizka Sylvester) – 5:10
  5. Colón – Bocas del Toro – 7:27
  6. Illusions – 8:12
  7. Lignes – 5:40
  8. Dizzy Bird (dédié à Dizzy Gillespie et Charlie Parker) – 4:44
  9. Comme un crépuscule – 6:59

Toutes les compositions et arrangements de Jorge Sylvestre.

Jorge Sylvestre : Saxophone alto et saxophone soprano
Claudio Roditi : Trompette et bugle
Gene Jackson : Tambours
Monte Croft : Vibraphone
Santi Debriano : Basse
Bobby Sanabria : Percussion
Marvin Sewell : Guitare

Produit par: Ralph Simon
Producteur exécutif: Sibylle R. Golden
Temps total: 60:11 minutes

Ce que disent les critiques :

« … Le son distinctif du saxophone alto de Jorge Sylvester est imprégné de la volatilité de la mosaïque complexe du bassin des Caraïbes, transformé et focalisé par la linguistique musicale approfondie mise au point par les grands saxophonistes du jazz moderne. L'imagination du compositeur de Jorge est la cohérence structurelle incomparable de son travail d'improvisation. – Ramsey Ameen, 12/2005

"... Si Ornette Coleman était née et avait grandi à Nassau, sa musique aurait sonné comme ça." – C. Michael Bailey, Tout sur le jazz

« Le travail d'alto de Sylvester est profondément enraciné dans le bebop mais parle couramment le vocabulaire de cor le plus moderne… … il s'impose comme l'une des voix les plus avancées et imaginatives du jazz afro-caribéen. » – David R. Adler, guide de toutes les musiques

"" In The Ear Of The Beholder ", témoigne de la variété dans la forme, chaque piste ouvrant une perspective différente. " – Billboard Spotlight, 24 février 2001

« … Il n'y a pas de notions romantiques clichées de musique insulaire venteuse dans cette aventure audacieuse dirigée par le saxophoniste alto panaméen Jorge Sylvester. Avec son pouls rythmique nerveux et son ton dur comme le diamant, Sylvester a créé un album qui présente le même genre d'improvisations herculéennes et calypso de Sonny Rollins et les nobles intentions des dates Arista Freedom des années 1970 de Julius Hemphill et Oliver Lake. – John Murph, Jazz Times Magazine Review de « In The Ear of The Beholder »

À propos de Jorge Sylvester :

Jorge Sylvester est né à Colon, au Panama, a fréquenté le Conservatoire de musique de Panama et l'Université de Panama. Il a obtenu un baccalauréat ès sciences en musique du State University of New York College à New Paltz en 1981.

Innovateur unique dans l'idiome de la musique créative, le son de Sylvester rappelle une autre époque de l'histoire du jazz où des artistes comme Dolphy et Ornette explosaient sur la scène et expérimentaient des concepts qui allaient finalement révolutionner la musique en général. Un retour vers le futur, M. Sylvester est à la pointe de cette scène depuis 1980, lorsqu'il est venu pour la première fois à New York. Son mélange de rythmes afro-caribéens avec de nouvelles musiques est ce qui donne à Sylvester sa voix distinguée.

Débutant sa carrière professionnelle à l'âge de 14 ans, Jorge dirigeait son propre groupe de danse caribéen, écrivant ses propres arrangements et compositions. En route pour l'Europe au début de la vingtaine, Sylvester a passé dix ans à tourner et à enregistrer avec ses ensembles et à travailler en indépendant dans toute l'Europe. En 1979, il a étudié l'harmonie avancée avec le pianiste argentin, compositeur Luis Vecchio à Las Palmas de Gran Canarias, en Espagne.

À son arrivée à New York en 1980, il a étudié avec Dave Holland, Oliver Lake, Steve Lacy, Ramsey Ameen, Marion Brown et bien d'autres au Creative Music Studio du vibraphoniste Karl Berger à Woodstock. Depuis, Sylvester a joué avec : Stefon Harris, Rodney Kendrick, Karl Berger, le David Murray Big Band, le poète Sekou Soundiata, le Black Rock Coalition Orchestra, le Oliver Lake Big Band et bien d'autres.

Jorge Sylvester a effectué une tournée en Europe et en Israël avec le World Saxophone Quartet occupant le fauteuil autrefois occupé par son père fondateur Julius Hemphill, Arthur Blythe, James Spaulding, Eric Person, John Purcell et Bruce Williams. M. Sylvester a joué aux côtés des sommités David Murray, Oliver Lake et Hammiet Bluiett.

En 2007, M. Sylvester est retourné dans son Panama natal en tant que membre des Panamian All-Stars dirigés et dirigés par le pianiste Danilo Perez lors du quatrième festival annuel de jazz de Panama avec Carlos Garnett, Santi Debriano, Billy Cobham et Renato Thoms.

M. Sylvester se produit fréquemment et dirige des ateliers à travers New York et ailleurs aux États-Unis, enseignant son approche unique de la composition utilisant des rythmes afro-caribéens.

fr_FRFrench
Arkadia Records Logo popup

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières sorties, listes de lecture et contenu vidéo Jazz exclusif. Pas de spam, juste des exclusivités Jazz de notre catalogue.

Vous vous êtes enregistré avec succès!